Faire une demande de remise gracieuse de frais bancaires avec ce modèle de lettre

demande remise frais bancaire

Il est courant que les relations entre les clients et leurs banquiers soient particulièrement tendues. En cause, les frais bancaires (qui peuvent être prélevés sur votre compte suite à un incident de paiement ou parce que vous avez dépassé votre autorisation de découvert) sont de plus en plus élevés. Et les français manquent parfois de lisibilité dans la manière dont ils sont appliqués et les montants que les banques sont en droit de percevoir pour certains services.

C’est pour cette raison que nous avons rédigé cet article qui vous permettra non seulement d’y voir plus clair et de bien faire la distinction entre des frais bancaires légitimes, et des frais bancaires abusifs. Mais surtout, nous allons vous donner les clés pour demander une remise gracieuse de vos frais bancaires. Et afin de mettre toutes les chances de votre côté, nous vous proposeront même en toute fin de cet article, un modèle de lettre qui vous permettra de faire une demande officielle auprès de votre conseiller bancaire.

Qu’est-ce que les frais bancaires ?

Les frais bancaires sont le moyen qu’ont trouvé les banques françaises pour être rentables. C’est à dire qu’en échange des services qu’elles vont vous rendre, ou pour pénaliser certaines de vos actions (comme un incident de paiement ou un découvert non autorisé), elles vont vous prélever une certaine somme).

lettre de demande de remise gracieuse de frais bancaires : comment payer moins cher ?

De manière générale, on peut distinguer deux types de frais bancaires :

les frais qui sont liés à des services bancaires que vous utilisez quotidiennement (comme le fait de disposer d’une carte bancaire, une assurance, ou vos frais de tenue de compte);

les agios : c’est à dire toutes les commissions d’intervention qui sont liés à un incident de votre part (vous avez émis un chèque sans provision ou vous êtes dans le rouge).

De manière générale, les montants des frais bancaires vont varier d’une banque à une autre et sont plafonnés par la loi.  Et comme nous le verrons par la suite, les néobanques (ou banques en ligne) sont beaucoup moins gourmandes que les banques traditionnelles. Néanmoins, et ce qui ne change pas, c’est que votre banque doit vous préciser la nature et le montant de ces frais bancaires dans votre convention de compte. Elle est également tenue de vous informer de tout changement dans sa grille tarifaire plusieurs semaines avant qu’ils ne soient appliqués (afin que vous puissiez bénéficier de la loi de mobilité bancaire pour vous tourner vers un autre établissement, moins chers).

Certaines banques proposent des packs dans lesquels tous les frais bancaires sont inclus. Nous vous conseillons de vous en méfier car les tarifs peuvent être très élevés.

Comment réduire ses frais bancaires ?

Si vous trouvez l’addition trop salée, vous pouvez vous demander comment faire une demande de remise gracieuse des frais bancaires. Ou tout simplement comment les réduire au maximum. Vous avez en réalité deux solutions, la première étant de négocier directement avec votre conseiller bancaire afin de demander une remise, ou une réduction. La seconde est de changer de banque, pour vous tourner vers les banques virtuelles (qui sont nettement plus accessibles);

Négocier avec son banquier pour une remise gracieuse des frais bancaires

Si vous souhaitez que votre banquier vous fasse une remise gracieuse de vos frais bancaires, vous allez devoir y mettre les formes. Même si vous pouvez trouver révoltant les montants qui vous sont prélevés chaque mois de votre compte en banque, se montrer agressif envers son conseiller bancaire aura l’effet inverse. Dans la grande majorité des cas (excepté si vous avez placé des sommes importantes auprès d’une banque), menacer de partir n’aura aucun effet). Soyez plutôt poli et montrez-vous ouvert à la discussion (et à la négociation, qui implique des contre-parties de votre part).

Demander une remise de frais bancaiersLe deuxième point à retenir est que si vous souhaitez faire une demande de remise gracieuse de frais bancaires, vous allez devoir montrer en quoi votre situation actuelle est temporaire. Par exemple, si vous avez été prélevé à plusieurs reprises pour un dépassement de découvert ou un incident de paiement en raison d’un solde insuffisant, il est essentiel que vous expliquez en quoi votre fragilité financière est passagère. Montrez votre bonne fois en accentuant le fait qu’il s’agit d’une première fois, et donner des gages pour attester du fait que vous serez bientôt remis à flot.

La fidélité est aussi un argument que vous pouvez mettre en avant pour convaincre votre banquier de vous faire une remise gracieuse de frais bancaire. Si vous êtes client auprès de la même banque depuis plusieurs années, il sera certainement plus enclin à accéder à votre requête.

Modèle de lettre de remise gracieuse de frais bancaires

Pour appuyer votre demande, voici la lettre que vous pouvez faire parvenir (en recommandé et avec accusé de réception) à votre conseiller bancaire.

M. Mme Melle X
Adresse
N° de compte

Madame, Monsieur le Directeur
Agence de
Banque ……..
……………..……..…., le …………

Objet : demande de remise gracieuse de frais bancaire
Madame, Monsieur

Je suis titulaire d’un compte chèque dans votre établissement dont les références figurent ci-dessus.
En date du …………………….., vous avez prélevé sur mon compte des frais pour le motif suivant : (inscrivez le libellé des frais qui figure sur votre relevé bancaire) pour un montant de …………………………… euros.

Ces frais représentent pour moi une charge très lourde compte tenu des ressources dont je dispose et vont compliquer la gestion de mon budget pour les semaines à venir.

Je vous serais reconnaissant, à titre exceptionnel, de bien vouloir m’accorder la remise gracieuse de ces frais bancaires .
Dans l’attente d’une réponse que j’espère favorable, veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Réduire ses frais bancaires en passant au tout numérique

Si votre banquier n’accède pas à votre demande, ou que vous en avez tout simplement assez de payer des frais bancaires exorbitants, vous pouvez aussi faire le choix de rejoindre une banque en ligne. Ayant des coûts de fonctionnement beaucoup moins importants, elles peuvent proposer certains de leurs services gratuitement. Vous n’aurez par exemple pas à payer pour la cotisation de votre carte bancaire (si vous pouvez justifier d’un revenu minimum de 1 000 euros), pour vos frais de tenue de compte, ou encore pour vos retraits hors zone euros.

Lire également : Frais bancaires pour surendettement et Loi Lagarde : qu’est-ce qui a changé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *